Ton propriétaire refuse que tu fasses des trous sur les murs et la peinture, ce n’est pas trop ton truc ?
Envie de personnaliser un mur de la maison, d’y mettre une touche perso ?
Alors, les stickers sont parfois un bon compromis surtout quand ils suivent les tendances déco et qu’ils peuvent être réalisés sur mesure.
Voyons ensemble les avantages, les inconvénients, et comment maîtriser la bête.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un sticker mural ?

Définition : Moyen et support qui consiste à publier une image ou un message à l’aide d’autocollants (stickers en anglais)
Un peu d’histoire : Les premiers à avoir utilisé les autocollants comme moyen d’expression et de communication sont les militants politiques, en particulier d’extrême gauche. Plus rapide et plus facile à coller qu’une affiche, le sticker permet surtout d’envahir des supports différents.
C’est au cours des années 2000, que les artistes se sont emparés de ce médium.
Depuis la fin de cette décennie, les supporteurs de clubs de football se livrent une guerre de notoriété via les stickers apposés dans les rues de la ville dont ils encouragent l’équipe, mais également dans celles qu’ils visitent à l’occasion de déplacements sportifs.

Ce gros autocollant, comme il s’appelle, était très en vogue il y a quelques années. Un peu plus discret aujourd’hui, il n’en reste pas moins un accessoire de déco assez accessible. Il s’agit bien souvent d’un gros motif, ou bien d’une planche de plusieurs motifs qu’il faut rassembler et coller sur les murs. Il peut se mettre sur de la peinture ou du carrelage, mais pas sur de la tapisserie.. On peut s’en servir sur les portes, les murs, ou encore certains meubles, ils ont l’avantage d’être assez polyvalents.

Comment poser un sticker mural ?

Poser un sticker, autant être claire, c’est un peu la croix et la bannière. Je vous conseille, une fois que vous avez choisi votre motif de  :
nettoyer la surface destinée à recevoir le sticker afin qu’elle soit bien propre et lisse,
découper d’abord le sticker à même la planche, puis bien réfléchir à l’endroit où le poser. Pour le décoller, il suffit de commencer par l’extrémité, on le colle là où on veut, et si c’est bon, on déroule petit à petit le motif en lissant progressivement la surface contre le support. Je vous déconseille fortement de tout décoller d’un coup puis de poser, c’est l’assurance d’avoir des plis, ou que ça gondole. On peut s’aider également d’une spatule pour bien « lisser » le sticker. Normalement, une fois l’opération terminée, tu n’as rien de plus à ajouter au motif, il est collé pour un petit bout de temps.

Avantages :

Avec les stickers, on décore son appartement facilement et rapidement.
Suivant leur lieu d’achat, les stickers sont plus ou moins bons marchés.
Ils s’enlèvent sans laisser de traces, avec l’aide des ongles ou de la pointe d’un couteau à beurre. Pas de risques de se faire sucrer sa caution quand on est locataire.

Inconvénients :

– Autant te le dire de suite : un sticker mural, une fois posé, est difficile et parfois impossible à décoller sans le casser. Généralement, le sticker accroche tellement bien le mur qu’il se découpe tout seul à la moindre tentative d’arrachage. Donc, bien réfléchir avant la poste, et ne pas vouloir changer de murs tous les trois mois pour des causes évidentes de manque de rentabilité.
– Les stickers n’aiment pas trop le mouvement : il vaut mieux éviter de passer dessus des meubles ou autres, car ils marquent très facilement. Une éraflure, et c’est la fin de ton joli motif, qui prend un sacré coup dans l’aile.
En clair :
Un sticker mural, ça vaut le coup pour les petits budgets et les proprios pas très conciliants avec la déco personnalisée. Ça marche bien sur un mur peint, mais surtout pas de pose sur de la tapisserie, au risque de la bousiller de manière radicale. Au niveau des prix, les premières planches commencent à 5CHF, et montent jusqu’à une quarantaine de francs voir beaucoup plus pour du sur-mesure.

Où en trouver ?

De plus en plus, les hypermarchés et autres s’y mettent : chez Coop, on en trouve au rayon déco. Souci : ils sont un peu chers, comptez une trentaine CHF par planche.
Chez Hornbach, on trouve des planches qui démarrent à19,90 CHF. En dehors des motifs de base qu’on a trop vu comme les buildings et le contour de miroir à l’esprit baroque, il y a par exemple des oiseaux colorés, des branches de cerisiers… Ça vaut toujours le coup d’aller fouiner, sachant qu’il y a souvent plus de choix en magasin que sur le net.
Sur Adzif, on trouve des stickers pour une trentaine de franc en moyenne, selon la taille et la qualité du motif.
Enfin, dans les magasins habituels de déco : Ikéa, proposent eux aussi leurs stickers qui démarrent à environ 4.95 CHF
Sélection

Et vous, avez-vous succombé à la mode des stickers ? Comment décorez-vous vos murs ?
Demande, avis, échange d’idée, questions… Je suis à votre écoute